Le reflet de l’eau dans la langue française

Publié le 28.01.2020
L’eau, source de la vie, est l’une des premières choses que les hommes partagent au quotidien. Preuve en est : elle se manifeste dans la langue française à travers de nombreuses expressions et proverbes. Revenons ensemble sur quelques-unes de ces expressions francophones emblématiques.
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse

Expressions francophones

La langue française est très imagée et comporte de nombreuses métaphores [1], qui nous permettent d’illustrer des situations de tous les jours, comme par exemple « se noyer dans un verre d’eau », ou encore « nager entre deux eaux ». Nombre de ces expressions métaphoriques fait référence directement l’eau ; en voici quelques exemples :

  • Aller à vau-l’eau (courir à sa perte)
  • Avoir de l'eau dans la cave (québécois ; fait de porter un pantalon trop court)
  • Avoir l’eau à la bouche (susciter l’envie)
  • Clair comme de l’eau de roche (évident)
  • Être comme un poisson dans l’eau (être à l’aise)
  • Il y a de l’eau dans le gaz (il va y avoir une dispute)
  • La goutte d’eau qui fait déborder le vase (une situation qui dépasse les bornes)
  • Mettre de l’eau dans son vin (se modérer)
  • Parler comme de l’eau (gabonais ; s’exprimer avec facilité)
  • Se ressembler comme deux gouttes d’eau (être exactement pareil)
  • Un coup d’épée dans l’eau (quelque chose ne produisant aucun effet)
  • Un roman à l’eau de rose (un roman sentimental)

 

Par ailleurs, on peut également répertorier de nombreuses expressions liées au thème de l’eau :

  • Aller à contre-courant (être à l’opposé de la tendance générale)
  • Avoir peur de se mouiller (hésiter à s’impliquer)
  • Boire la mer et les poissons (québécois ; avoir une soif inextinguible)
  • Ce n’est pas la mer à boire (ce n’est pas grave)
  • Couler de source (être évident)
  • Étancher sa soif (apaiser)
  • Être inondé de chagrin (être très triste)
  • Faire la boue avant la pluie (réunionnais ; ne pas faire les choses dans l’ordre)
  • Faire rire les poissons (québécois ; raconter des chimères, des mensonges)
  • Frais comme la rosée du matin (québécois ; d’une grande fraicheur)
  • Les petits ruisseaux font les grandes rivières (les éléments modestes additionnés finissent par produire quelque chose d'important)
  • Mettre en bouteille (belge ; se jouer de quelqu’un)

Proverbes francophones

Le proverbe est un court énoncé exprimant un conseil populaire, une vérité de bon sens ou une constatation empirique, devenus d'usage commun. L’eau étant un élément vital, il n’est pas étonnant de la retrouver dans de nombreux proverbes.

En voici quelques exemples :

  • « Chat échaudé craint l’eau froide » apparaît au XIIIe siècle dans le recueil de récits Le Roman de Renart. Ce proverbe exprime la méfiance d’un individu dans un contexte précis suite à une mauvaise expérience dans une situation identique.
  • « Le vieil éléphant sait où trouver l’eau » est un proverbe africain signifiant que les personnes expérimentées savent quoi faire dans des circonstances auxquelles elles ont déjà été confrontées.
  • Le proverbe québécois « Quand on est à l'eau, il faut nager » incite les hésitants à la détermination et à la persévérance.
  • Le saviez-vous ? « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse » n’est pas un proverbe créé par Jean de la Fontaine et ne figure dans aucune de ses fables. En réalité, on retrouve des traces de ce proverbe dès le XIIIe siècle, sous la forme « Tant va le pot au puits qu’il casse ». Beaumarchais, au XVIIIe siècle, a renversé l’idée première en disant : « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’emplit ».

[1] Définition du Petit Robert (2019) : « Figure de rhétorique, et par extension procédé de langage qui consiste à employer un terme concret dans un contexte abstrait par substitution analogique, sans qu’il y ait d’élément introduisant formellement une comparaison. Par exemple « une source de chagrin ». »